L'internationalisation des PME : le portrait du Portugal (et de Ship4you).

En 2017, 57% des entreprises nationales ont augmenté leur chiffre d'affaires hors du Portugal et 63% devraient continuer à croître cette année.

C'est la conclusion de l'Observatoire InSight: une enquête menée par la Chambre de Commerce et d'Industrie Portugaise en partenariat avec E-Monitor, où Ship4You a participé, et qui est née de la nécessité d'analyser la croissance et la capacité d'internationalisation des entreprises portugaises. D'après l'enquête, une croissance qui résulte de l'investissement que ces petites et moyennes entreprises ont commencé à faire lors des processus d'internationalisation, leur permettant de conquérir de nouveaux marchés, et donc un chiffre d'affaires plus important.

On vérifie que les directeurs ont fait un effort pour créer des conditions afin de supporter cette augmentation. Par exemple, par un plus grand pari sur la qualification des ressources humaines affectées à l'activité internationale (45 % des personnes interrogées), un agrandissement des équipes (39 %), une optimisation des processus de production afin de conserver la compétitivité des produits et des services (43 %) et une augmentation des capacités de production installées (34 %).

Dans le cadre de cette enquête, Cristina Coelho (PDG de Ship4you) a été interrogée sur ses activités internationales, ce à quoi elle affirme que « il est impossible de progresser si nous ne sommes pas en constant développement. Il est essentiel de toujours travailler avec une équipe de professionnels unis et bien formés. Nos ressources humaines font ainsi toujours partie de notre stratégie d'avenir, surtout en ce qui concerne la formation et les langues étrangères ».


« Il est impossible de progresser si nous ne sommes pas en constant développement. Il est essentiel de toujours travailler avec une équipe de professionnels unis et bien formés. » – Cristina Coelho, PGD de Ship4you


Comme 95 % de la facturation de l'entreprise provient des activités réalisées à l'étranger, Cristina Coelho est convaincue que l'entreprise ne survivrait pas sans la composante internationale.

De même que Ship4you, beaucoup d'autres entreprises portugaises cherchent des stratégies pour promouvoir leurs affaires à l'étranger et la stratégie la plus utilisée pour la promotion commerciale, l'acquisition de clients et la prospection du marché consiste à participer à des salons internationaux par le biais de chambres de commerce ou de salons spécialisés.

« Nous estimons que le marché représente le monde entier et la seule constante de cette équation est sa mutabilité », précise Fernando Costa (Gestionnaire en développement d'entreprise à Weedswest, une entreprise opérant dans les secteurs de la construction, du revêtement routier, du travail des métaux et du pétrole et du gaz.

Une des principales missions de la Chambre de commerce est de soutenir l'internationalisation des entreprises portugaises en matière d'exportations, mais également au niveau de l'afflux d'investissements étrangers au Portugal.

Dans un monde toujours plus numérique, où les barrières s'estompent et les personnes se rapprochent, les affaires et les marchés réussissent également à surmonter les obstacles. 54 % des directeurs interrogés considèrent que la « facilité d'identification et de communication avec de nouveaux clients par le biais d’Internet et de plateformes numériques » est «très importante » ; 53 % trouvent que la « facilité d'accès à l'information concernant les marchés par le biais d’Internet » est un élément fondamental. Pour 83 % des directeurs, le monde numérique garantit l'efficacité et la rapidité, où les exigences minimales de contextes commerciaux sont de plus en plus rigoureuses.

Grâce à l'Observatoire InSight, nous constatons également que « 67 % des personnes interrogées choisissent la monnaie de facturation pour annuler les risques de change ; 59 % garantissent la réception anticipée / le paiement lors de la commande afin de se protéger des risques de non-recouvrement », nous sommes donc confrontés à une amplification de l'activité commerciale où les risques financiers sont relativement faibles.

Ces conclusions ont été tirées d'un article provenant de Imagens de Marca que vous pouvez lire intégralement ici.